enfin la grosse artillerie !

Immuable, aussi caractéristique de la Grande Bretagne que la Queen elle-même, le Range Rover méritait un diesel digne de ce nom. Le seul disponible, un 6 cylindres d’origine BMW avait en effet, un peu de mal à mouvoir comme il se doit un tel mastodonte. La bouffée d’oxygène est apportée par ce tout nouveau V8, qui entend remettre les pendules à l’heure avec la concurrence.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ