Essais

Audi A5 Sportback 40 TFSI vs Peugeot 508 1.6 PureTech 180 : le fond et la forme ?

Peugeot continue sa montée en gamme avec sa 508. Non contente de quitter l’univers des simples berlines pour adopter les codes des coupés à cinq portes, la Française tire aussi vers le premium. De quoi rivaliser avec une Audi A5 Sportback, tant sur la forme que sur le fond ?

  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 12 novembre 2018
  • Audi
  • 2 739 vues
Audi
  • Comportement routier efficace
  • Finition irréprochable
  • Moteur convaincant
  • Belle polyvalence
  • Prix final costaud
  • Filtrage des suspensions assez sec
Peugeot 508
  • Comportement dynamique et confortable
  • Insonorisation soignée
  • Moteur souple et performant
  • Finition/equipement disponible
  • Augmentation de prix par rapport à la précédente génération sensible
  • Moteur manquant un peu de caractère
  • Position de conduite en fonction du gabarit
  • Quelques détails de finition
  • Garde au toit arrière

Après les transformations réussies des 308, 3008 et 5008, Peugeot continue sa démonstration avec la 508. Comme ses sœurs du catalogue Peugeot, cette nouvelle mouture ne conserve que l’appellation chiffrée de sa devancière. Mais pour le reste, l’évolution est sensible dans tous les domaines : son style, sa technique et son équipement changent clairement d’univers. Avec sa nouvelle coupe, la Peugeot 508 présente-t-elle néanmoins assez d’arguments pour rivaliser avec des références premium bien établies dans le segment des coupés à 5 portes, comme l’Audi A5 Sportback ? Pour le savoir, rien de tel qu’une confrontation ! Pour cette rencontre au sommet, nous avons convié la Peugeot avec son moteur 1.6l turbo essence de 180 ch épaulé par sa boîte automatique à 8 rapports et l’Audi avec son 2.0 TFSI de 190 ch avec sa boîte à double embrayage (7 rapports) S tronic.

Finition, équipement : avantage Audi

Soyons correct : le soin apporté à la finition de la Peugeot force le respect pour une « marque généraliste ». On sent clairement que la Française entend séduire une clientèle habituée à évoluer dans des véhicules premium. Certains détails, comme les sièges en cuir au tressage très séduisant ou le traitement soigné de la console centrale, aident la 508 à garder la tête haute face à une référence dans le domaine comme l’Audi A5 Sportback. Certains petits détails, comme des plastiques qui habillent des zones moins visibles par exemple, se révèlent tout de même peu moins séduisants qu’à bord de l’Audi vraiment intraitable dans ce domaine. Mais dans l’ensemble, le match reste assez serré. Du côté des équipements aussi, la Lionne n’a pas à rougir. Elle peut, par exemple, aussi disposer d’un grand écran configurable en remplacement des traditionnels compteurs, proposer un système d’aide à la conduite semi-autonome etc. Mais il faut reconnaître les équipements proposés par Audi sont, à chaque fois, un peu plus séduisants. Le Virtual Cockpit de l’A5 Sportback, pour ne prendre qu’un seul exemple, présente une résolution bien plus convaincante que la dalle numérique de Peugeot quand on affiche la carte de navigation devant ses yeux.

Confort : avantage Peugeot

La 508 mérite, en revanche, le point « confort ». Son insonorisation est vraiment épatante et digne de celle de l’Audi A5 Sportback. Mais c’est surtout grâce à son toucher de route que la Française séduit. Son amortissement adaptatif offert en série sur les versions à essence assure un filtrage irréprochable. Elle devance donc légèrement l’Allemande, dont le filtrage est un peu plus sec sans toutefois être inconfortable. On notera cependant que l’Audi A5 Sportback présente un espace habitable plus conciliant pour ses passagers arrière de grande taille. Des enfants ou des adultes de taille moyenne s’installeront sans problème à bord de la 508. Mais les plus grands gabarits y regretteront la faible garde au toit. Côté pratique, signalons encore que les hayons permettent de charger assez facilement les coffres dans les deux cas. Et que l’on dispose d’un volume équivalent : 487 l pour la Peugeot et 480 l pour l’Audi.

Moteur : avantage Audi

En conduite « coulée », le duo 1.6 PureTech / boîte EAT8 séduit. Le moteur est rond, discret et bien desservi par la boîte automatique qui parvient à se faire oublier. En conduite plus appuyée, en revanche, le 1.6 PureTech 180 se révèle assez linéaire. Une fois la voiture configurée en mode Sport, la bande-son repasse en outre par la sono ce qui confère un côté un peu artificiel. Le point va donc au bloc 2.0 TFSI 190 d’Audi plus explosif et plus démonstratif dans l’effort. Notons d’ailleurs que si les puissances se valent, le moteur Audi libère un couple plus généreux grâce à sa plus grosse cylindrée : 320 Nm dès 1.450 tr/min pour le 2.0 TFSI 190 contre 250 Nm dès 1.750 tr/min pour le 1.6 PureTech 180 Peugeot. La Lionne n’est toutefois pas ridicule du côté des performances avec un 0 à 100 km/h couvert en 7,9 s contre 7,5 s pour l’Audi.

Comportement routier : avantage Peugeot

Indiscutablement, la 508 se profile comme l’une des berlines (enfin pardon, l’un des coupés à 5 portes !) les plus dynamiques du marché. Si elle est confortable, elle est également diablement plaisante à conduire. L’Audi A5 Sportback joue davantage dans le registre de l’efficacité froide. On s’amuse moins à la jeter d’un virage à l’autre. Comme la Française se joue des bosses et des virages avec brio et panache, elle remporte le point du chapitre « comportement » !

Budget : avantage Peugeot

La Peugeot 508 1.6 PureTech 180 avec sa boîte automatique à 8 rapports est déjà disponible à partir de 33.122€ dans l’exécution Active. C’est quasiment… 8.000€ de moins que l’Audi A5 Sportback 40 TFSI S tronic qui réclame au minimum 40.770€ ! Chez Peugeot, on s’orientera néanmoins plutôt vers l’Allure (36.193€) voire la GT-Line (38.272€). Tout en conservant un tarif plus alléchant que celui de l’Audi « de base », on jouira alors d’un équipement de série très généreux. Chez Audi, sans surprise, le tarif pourra s’envoler au vu du tarif assez élitiste de certaines options. La peinture métallisée, par exemple, est facturée plus de 1.000€ chez Audi (voire plus de 2.800€ pour une peinture nacrée) contre 660€ chez Peugeot (900€ pour la peinture nacrée). Il faudra encore ajouter la navigation (jusqu’à quasiment 3.400€ pour la version haut de gamme !), 600€ pour le Virtual Cockpit, quasiment 1.000€ pour les capteurs de stationnement avant/arrière, plus de 350€ pour le régulateur de vitesse, etc. Mieux vaut, globalement, s’orienter vers les packs chez Audi pour éviter de voir sa facture finale s’envoler. Notons, en revanche, que la valeur résiduelle de l’A5 Sportback devrait toutefois être meilleure ce qui devrait plaire aux conducteurs professionnels…

Conclusion : avantage Peugeot

Au décompte des points, la Peugeot 508 arrive à la première place de notre comparatif. Evidemment, l’A5 Sportback est loin de démériter ! L’Audi est clairement plus « premium » que la Française mais aussi un peu plus polyvalente (plus habitable, plus fonctionnelle, plus performante). Mais Audi facture ses services à un tarif nettement plus élevé que Peugeot. Du coup, on sera plus enclin à accepter quelques concessions en repartant au volant de la 508. D’autant plus que cette dernière n’a pas grand-chose à envier aux références premium dans le domaine du comportement dynamique ni du confort de marche.

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Dodge Charger Daytona SRT Concept : la Muscle Car 100 % électrique !

Dodge Charger Daytona SRT Concept : la Muscle Car 100 % électrique !

Une Muscle Car électrique, impossible ? Eh bien Dodge veut prouver le contraire et ce dans le plus pur style démesuré américain…

Modèle oublié : BMW E3, profitez de ce classique à 6 cylindres avant que la cote n’explose !

Modèle oublié : BMW E3, profitez de ce classique à 6 cylindres avant que la cote n’explose !

Disponible à des tarifs encore « raisonnables », la BMW E3 est l’un des modèles les plus « purs » de la marque. Sportive et très agréable à conduire aujourd’hui encore, sa cote pourrait s’envoler à l’avenir…

Smart : une version Brabus de plus de 400 ch pour la #1 !

Smart : une version Brabus de plus de 400 ch pour la #1 !

Elle sera officiellement présentée à la fin de ce mois, lors du salon de Chengdu (Chine).

Scoop : Mercedes CLE, le nouveau cheval coupé

Scoop : Mercedes CLE, le nouveau cheval coupé

Ce nouveau coupé étoilé devrait être le premier à étrenner l’appellation CLE chez Mercedes. Son rôle ? Remplacer à la fois les Classe C et les Classe E à deux portes.

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai court : Toyota GR Supra Lightweight, faut-il craquer pour son levier ?

Essai court : Toyota GR Supra Lightweight, faut-il craquer pour son levier ?

Au moment d’essayer la GR86, Toyota nous a aussi offert quelques tours sur le circuit de Monteblanco au volant de la version allégée de sa Supra disposant (enfin !) d’une boîte manuelle !

BMW iX3 vs Volvo C40 Recharge : chers SUV branchés !

BMW iX3 vs Volvo C40 Recharge : chers SUV branchés !

Votre prochaine voiture de société doit être électrique et la silhouette de SUV vous plaît ? Alors les BMW iX3 et Volvo C40 Recharge pourraient faire partie de votre sélection. Lequel choisir ?

3,7 /5 Essai : Lynk & Co 01, abonnement gagnant ?

Essai : Lynk & Co 01, abonnement gagnant ?

Le constructeur chinois propose une offre peu commune : une SUV à partager auquel on peut s’abonner ! Mais ce plug-in hybride mérite-t-il seulement qu’on s’y intéresse ?

4,1 /5 Essai gamme : Alpine A110, la famille harmonisée

Essai gamme : Alpine A110, la famille harmonisée

La sportive française est repassée sous le bistouri des ingénieurs. Si, si, on vous jure ! Et elle est désormais plus convaincante que jamais…

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
A vendre : une McLaren F1 unique en son genre, probablement à un prix astronomique !

A vendre : une McLaren F1 unique en son genre, probablement à un prix astronomique !

Elle est considérée comme l’une des 3 icônes automobiles au monde, aux côtés de la Ferrari 250 GTO et de l’Alfa Romeo 8C 2900. Superlative à tous les niveaux, la McLaren F1 est rarement proposée à la vente… Si vous avez les moyens, c’est le moment d’en profiter !

La Porsche 911 Carrera RS 2.7 de Paul Walker sera mise aux enchères

La Porsche 911 Carrera RS 2.7 de Paul Walker sera mise aux enchères

Un modèle emblématique qui plus est lié à l'acteur tragiquement disparu de "Fast & Furious", voilà qui devrait rapporter gros...

« Sally Carrera » est à vendre

« Sally Carrera » est à vendre

Si vous attendiez de pouvoir jouir d’un modèle unique tout en faisant en plus une bonne action pour acheter une Porsche 911, alors cette Sally Special est sûrement faite pour vous !

Tesla équipe l’un de ses Superchargeurs d’une piscine !

Tesla équipe l’un de ses Superchargeurs d’une piscine !

Après les lounges à ses bornes de recharge, Tesla dégaine une autre arme pour occuper les voyageurs électriques : la Super Pool !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

27 950 €
2021
14 km

Essence, Manuelle

23 750 €
2021
6 km

Essence, Automatique

34 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Hybride - Essence, Automatique

67 900 €
2020
28 030 km

Hybride - Essence, Automatique

44 490 €
2021
21 500 km

Essence, Manuelle

20 990 €
2021
14 214 km

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km