Essais

le petit tout-chemin yankee

La marque américaine vient d'introduire sur nos marchés ce petit tout-chemin aux formes séduisantes, qui se profile en tant que futur grand frère de l'Opel Antara. D'une longueur respectable (4,64m), la Captiva peut proposer jusqu'à 7 sièges, ce qui en fait une alternative stylée et aux allures de barouder face aux monovolumes habituels ou un concurrent fonctionnel comparé aux tout chemins. un positionnement qu'a aussi adapté le Hyundai Santa Fe. Alors, ce Captiva, un concurrent de choix ? Réponse dans cet essai au volant d'une version 2.4 l essence.
  • Piette François
  • 02 septembre 2006
  • CHEVROLET
  • 76 vues
Avantages et inconvénients
      Un moteur à la traîne Le moteur 2.4 l essence équipant notre version est loin d'être un foudre de guerre. Pour s'en rendre compte, il suffit d'examiner la fiche technique. Développant 136 chevaux à 5.000 tours/minute, ce moteur est loin d'atteindre le rendement des moteurs européens… La nervosité n'est donc pas son point fort et il est inutile de chasser l'aiguille du compte tours vers la zone rouge (à 6.500 tours/minute), le moteur ayant déjà tout – bruyamment – donné bien avant celle-ci. Il faut dire que l'étagement de la boîte de vitesse (à seulement 5 rapports) ne fait rien pour arranger les choses, les rapports étant incroyablement longs. Voilà qui n'aide pas vraiment la progression en tout terrain. Heureusement, ce moteur a pour lui une souplesse de bon aloi (220 Nm à 2.200 tours/minute seulement), ce qui lui permet de reprendre à très bas régime sans trop de soucis. La version diesel sera donc la bienvenue, proposant non seulement de meilleures performances, mais une économie d'utilisation supérieure. En effet, ce moteur a une tare, il boit ! Un véritable assoiffé qui essore rapidement le réservoir. Malheureusement, l'absence d'ordinateur de bord nous a empêché de mesurer la consommation avec précision. En cycle mixte, la consommation devrait tourner autour des 12 litres en respectant une prudence élémentaire avec le maniement de la pédale de droite… Vive l'asphalte ! L'habit ne fait pas le moine, et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la version essayée ne disposait que de deux roues motrices… Mieux vaut donc éviter les escapades hors du macadam, les terrains boueux pouvant laisser de mauvais souvenirs… Pour disposer des 4 roues motrices, il faut rajouter 5.700 euros, somme qui ne vous permettra toutefois pas d'inscrire le Captiva au Paris-Dakar. En effet, la boîte, comme expliqué précédemment, est bien trop longue, aucune gamme courte n'étant prévue. De plus, la version à 4 roues motrices dispose d'un embrayage multidisque qui ajuste la répartition du couple suivant le profil de route rencontré. En d'autres termes, en conditions normales, ce Captiva 4 roues motrices se comporte comme une traction. Le comportement sur routes apparaît sain et assez facile. La direction reste néanmoins trop légère et n'apporte que trop peu de sensations. Un confort ferme Si la direction laisse parfois penser que vous évoluez sur de la soie, la suspension, elle, ne laisse guère de doute quant au type de terrain rencontré. Assez sèche, elle se conjugue à des sièges qui le sont tout autant pour laisser une impression de fermeté. L'habitabilité est en revanche dans la bonne moyenne, avec un espace aux jambes respectable à l'arrière. Niveau fonctionnalité, le coffre fait très fort ! Vaste, il est de plus équipé de multiples rangements dissimulés sous les panneaux, ce qui se révèle fort pratique à l'usage. La climatisation, manuelle sur notre version, refroidit rapidement et reste silencieuse… Au contraire du moteur qui mugit bruyamment sous le capot, au point de vite lasser les occupants du véhicule. Les plastiques sont assez "cheap" et se rayent facilement. Quant aux rangements, ils sont nombreux et pratiques. Une note salée Proposé à 23.999 € en version LS de base, ce Captiva 2.4 l est 1.000 euros plus cher qu'une Dodge Caliber 2.0 diesel haut de gamme… Voilà qui donne à réfléchir, surtout si l'on prend en considération la vigueur des moteurs. La version de choix dans la gamme du Captiva est sans doute la diesel (2.0 l – 150 ch) à 4 roues motrices et en configuration 7 places (finition LT). Une version qui vous coûtera 32.000 euros, soit un petit peu plus cher que le Hyundai Santa Fe dans une version équivalente (2.2 CRDi Comfort), proposé à 30.799 euros. Le Toyota Rav4 (2.2 l diesel, 136 ch) se situant dans la même zone de prix que le Santa Fe. Conclusion Ce Captiva se distingue par une ligne séduisante et des aspects fonctionnels fort pratiques à l'usage. Mais notre version d'essai, peu performante, gloutonne et assez chère, manquait singulièrement d'attrait. Le moteur ayant, il est vrai, une bonne part de responsabilité dans ce constat… Le prix à payer pour disposer de 4 roues (parfois) motrices semble aussi quelque peu déplacé. En somme, elle possède le look mais pas la saveur d'un vrai tout terrain… Reste à espérer que la version diesel répondra aux attentes…

      Lire plus:

      À propos de l'auteur : Piette François

      Actualité recommandée pour vous

      Plus d'actualités
      La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

      La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

      Un nouveau SUV viendra donc encore gonfler le catalogue de Toyota en Europe. En outre, cette Corolla Cross inaugurera la nouvelle génération de mécanique hybride du spécialiste japonais.

      Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

      Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

      Polestar a dévoilé la première image officielle de son futur SUV. Cette Polestar 3 sera fabriquée aux Etats-Unis, au côté du futur Volvo XC90, et est attendue pour 2022.

      Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

      Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

      Jan Jambon n’est pas parvenu à convaincre le constructeur suédois.

      Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

      Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

      Toyota continue le développement de ses motorisations thermiques capables de brûler de l’hydrogène. Cette Yaris sportive devrait dès lors donner de l’espoir aux puristes…

      Essais recommandés pour vous

      4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

      Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

      Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

      3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

      Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

      Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

      3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

      Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

      Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

      Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

      Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

      Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

      Conseils recommandés pour vous

      Plus de conseils
      L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

      L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

      Le spécialiste allemand Schaltkulisse vient d’enrichir son catalogue de vente d’une rarissime EB 112. Seuls 3 exemplaires de cette Bugatti 4 portes ont été assemblés !

      Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

      Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

      Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

      Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

      Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

      Le nouveau Jogger sera commercialisé chez nous dès le 24 décembre, pour une arrivée en concession prévue à partir de mars 2022. Mais combien coûte ce nouveau crossover familial imaginé par Dacia ?

      Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

      Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

      Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

      Voitures neuves recommandées pour vous

      Plus de voitures neuves

      Diesel, Manuelle

      31 500 €
      2021
      50 km

      Hybride - Essence, Automatique

      48 500 €
      2021
      50 km

      Hybride - Diesel, Automatique

      59 900 €
      2021
      50 km

      Électrique, Automatique

      33 950 €
      2020
      50 km

      Voitures d'occasion recommandées pour vous

      Plus de voitures d'occasion

      Essence, Manuelle

      189 500 €
      1957
      3 123 km

      Diesel, Automatique

      37 500 €
      2020
      13 045 km

      Électrique, Automatique

      27 750 €
      2020
      6 018 km

      Hybride - Diesel, Automatique

      44 650 €
      2021
      7 982 km