Essais

Essai : Audi RS 4 et RS 5 Competition, davantage de caractère !

Grâce notamment à une suspension, la sonorité et un différentiel retravaillés, les RS 4 et RS 5 sont désormais plus attachantes que jamais !

  • Vanhouche  Sébastien Vanhouche Sébastien
  • 06 octobre 2022
  • Audi
  • 4 603 vues
3,9
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 4,5
    Tenue de route
  • 3,5
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Polyvalence sans pareil
  • Efficacité phénoménale
  • Caractère plus marqué
  • Fermeté des suspensions
  • Tarif à 6 chiffres…
  • Moins de puissance que la concurrence

La concurrence est rude entre les sportives allemandes ! Mercedes a dévoilé sa nouvelle C63 AMG et BMW habille pour la première fois sa M3 d’une carrosserie break ! En réponse à ces nouveautés, Audi a développé un pack Competiton pour ses RS 4 Avant et RS 5. Ce dernier fait évoluer légèrement leur design, équipement et châssis, mais étonnamment pas leur moteur…

Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Sous le capot, le V6 biturbo de 2,9 litres délivre toujours 450 ch et 600 Nm de couple. Certes, c’est moins que ses légendaires rivales, mais comme on a déjà pu le voir lors de sa confrontation avec la dernière génération de M3 et ses 510 ch, il n’y a pas que la cavalerie qui compte ! À l’image des 0 à 100 km/h abattu en 3,9 s pour la RS 4 et 3,8 pour la RS 5, toutes deux équipées de ce fameux package plus sportif. Grâce à ce dernier, leur vitesse de pointe passe également de 250 à 290 km/h !



Quelques détails pour les différencier

Mais n’allez pas croire qu’Audi s’est reposé sur ses lauriers. Car le V6 est finalement l’une des rares pièce à ne pas avoir évolué. À l’extérieur, quelques éléments de design permettent à ces versions Competition de se distinguer : calandre, logo, monogramme et jantes spécifiques s’habillent de noir de série alors que certaines pièces revêtissent même du carbone en option ! Dans l’habitacle, la principale nouveauté provient des sièges baquet optionnels. Leur réglage manuel permet au conducteur de s’assoir encore un plus bas dans l’habitacle pour mieux ressentir les mouvements de caisse tout en étant extrêmement bien maintenu. Et puis… quel look ! 



Plus de bruit !

Ce pack Competition offre également une sonorité entièrement retravaillée. Audi a notamment retiré une partie de l’insonorisation entre le compartiment moteur et l’habitacle. De quoi gagner 8 kilos sur balance, mais surtout accroitre le son du V6 dans les oreilles des passagers ! L’échappement sport RS plus aux sorties noires complète le tableau pour faire chanter les 450 ch comme jamais auparavant, sans pour autant vous perforer les tympans.



Du dynamisme à revendre

La marque aux anneaux s’est également penchée sur le différentiel du système Quattro. Une fois les modes de conduite plus sportifs activés, le train arrière est davantage privilégié. Les version Competition se dotent également de barres stabilisatrices plus rigides. Mais le clou du spectacle, ce sont les nouvelles suspensions combinées filetés. Naturellement plus fermes, elles abaissent déjà la caisse de 10 mm de série, mais en quelques tours de clés, il est possible de gagner encore 10 mm supplémentaires ! Également réglables sur 3 voies, ils permettent véritablement au conducteur de trouver les réglages qui lui convient pour un maximum de plaisir aussi bien sur la route que sur la piste. Pour ceux qui ne souhaiteraient pas jouer avec cette nouvelle suspension, Audi fournit une série de réglages « optimaux » aussi bien pour le circuit que pour le bitume public.



Qu’est-ce qu’on s’amuse !

Sur papier, tout ça est bien joli, mais qu’en est-il une fois que l’on se retrouve derrière le volant ? Aucun doute, les RS ont évolué, mais elles n’ont pas non plus changé de personnalité. Les changements de direction sont toujours instantanés alors que l’efficacité du V6 associé au système Quattro est tout simplement bluffante ! Mais là où les versions classiques de deux modèles paraissent parfois chirurgicales et impressionnent finalement plus par leur efficacité que leur capacité à donner la banane à leur conducteur, on s’est surpris à sourire plus d’une fois derrière le volant de ces versions Competition. La sonorité accentuée du V6 ainsi que les nouveaux réglages du différentiel pèsent pour beaucoup dans la balance. Quant aux nouvelles suspensions, leur ajustabilité permet de trouver un juste compromis entre dynamisme et confort sur la route tout en étant épatante une fois sur la piste ! Petit détail qui a une certaine importance : en mode manuel, la boîte ne passe plus automatiquement au rapport supérieur ! Le seul maître à bord, c’est le conducteur. Aucun doute, une fois équipées du pack Competition Plus, les RS 4 et RS 5 sont plus caractérielles et amusantes que jamais !



Une facture à 6 chiffres

Toutes ces améliorations ont malheureusement un prix… En Belgique, La RS 4 Avant débute à 90.480 € alors que les RS 5 Coupé et Sportback s’échangent à partir de 93.790 €. Quant aux nouveau pack Competition et Competition Plus, ils ne sont pas donnés non plus ! Il faut rajouter respectivement 8.550 et 12.600 € aux tarifs déjà importants des Allemandes pour en bénéficier ! Vous l’aurez compris, les exemplaires dont nous avons pu prendre le volant dépassent le cap des 100.000 €…



Notre verdict

L’actuelle génération d’Audi RS 4 et RS 5 n’a jamais affiché un caractère aussi attachant grâce à ces packs Competition et Competition Plus. Toujours aussi faciles à utiliser aux quotidien grâce à leur système Quattro et leur grand coffre (surtout dans le cas de la RS 4), elles n’ont jamais été aussi fun à conduire ! Cela sera-t-il suffisant pour tenir tête à leurs rivales allemandes plus nombreuses et plus puissantes que jamais ? Difficile à dire sans les faire s’affronter directement… Mais une chose est sûre, pour Audi, BMW et Mercedes, la guerre de la sportivité reste déclarée !

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Audi ? Choisissez parmi plus de 30.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Audi maintenant ici:

Lire plus:

Vanhouche  Sébastien
À propos de l'auteur : Vanhouche Sébastien Sébastien a toujours été passionné par le monde de l’automobile, au sens large. Tout l’intéresse dans le domaine, des petits ancêtres à moteur thermique aux mastodontes électriques modernes! Il a cependant toujours eu un petit faible pour les véhicules véloces, mais discrets. Rien de tel qu'un break qui déborde de puissance pour se faire plaisir tout en passant inaperçu!

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
Essai : Audi RS3 Performance et TT RS Iconic Edition, le 5 cylindres dans tous ses états !

Essai : Audi RS3 Performance et TT RS Iconic Edition, le 5 cylindres dans tous ses états !

Après le V10 de la R8 GT, nous avons pu profiter du 5 cylindres des Audi RS3 Performance et TT RS Iconic Edition ! Décidément, les séries limitées se suivent chez Audi ! Mais elles ne ressemblent pas pour autant…  

2,1 /5 Essai : Citroën Ami Buggy, le « sans permis plaisir » ?

Essai : Citroën Ami Buggy, le « sans permis plaisir » ?

Voilà bien deux notions qu’on n’aurait a priori pas pensé pouvoir réunir au sein d’un même véhicule ! Et pourtant, cette Citroën Ami dans sa version limitée Buggy est tout autant accessible sans permis… qu’elle donne le sourire !

4,0 /5 Essai court : Audi R8 GT, appellation erronée…

Essai court : Audi R8 GT, appellation erronée…

Dans cette série limitée, l’Allemande est très (très) loin d’être une voiture de « Grand Tourisme ». Il s’agit plutôt d’une super sportive ultra-violente !

3,8 /5 Essai : Peugeot 408, un look bien pratique !

Essai : Peugeot 408, un look bien pratique !

Plus haute, plus grande et encore plus séduisante, cette 408 a-t-elle seulement un intérêt face à la déjà très alléchante 308 ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

25 961 €
2021
10 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

34 950 €
2021
4 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

43 985 €
2020
29 840 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

37 990 €
2021
20 000 km