Les BMW X4 et X6 sont des variantes des coupés X3 et X5, mais le X2 se présente différemment. Il ne s’agit en aucun cas d’un X1 à la ligne de toit rabaissée, mais d’un design unique en son genre. Nous avons conduit la version à moteur essence 20i pour voir si le X2 se distingue suffisamment de son SUV étalon.

Wim Bervoets
19/07/2018
3,5
Score VROOM
3,5
3
4
3
4
4
3
3,5

Points positifs et négatifs

  • Comportement routier dynamique
  • Insonorisation soignée
  • Moteur coupleux
  • Confort à basse et moyenne vitesse
  • options comprises
  • Prix
  • Prix, options comprises

Franchement, nous ne l'avons pas vu venir : lorsque nous avons appris que BMW travaillait sur un X2 basé sur le X1, nous pouvions imaginer le design final après plusieurs années de modélisations. En gros, il suffit d’abaisser la ligne du toit, de prolonger légèrement l'arrière et basta ! Cette recette à succès a déjà bien fonctionné pour le X4 et le X6.

Son design

Mais ici, le X2 sort des sentiers battus et devient cet étrange avatar de BMW. Son dessin final n’est pas celui d’un SUV aux allures de coupé, mais une cinq portes haut perchée. C’est donc plutôt un crossover qu'un SUV. Aucun toit incliné, mais une ligne de ceinture ascendante. De profil, il semble presque étrange pour une BMW.

Raison probable pour laquelle il y a un logo BMW sur les custodes : cela permet de rappeler qu'il s'agit bien d'une BMW... Et certainement pas un clin d'œil aux légendaires 2000 CS et 3.0 CSL comme BMW veut nous le faire croire ! Ce rappel se justifiera nettement plus sur la nouvelle locomotive de BMW à savoir la Série 8.

Mais ce dessin séduit néanmoins, surtout si vous choisissez un X2 dans une version plus sportive comme la M Sport ou la M Sport X. Heureusement, comme toute BMW, le X2 est reconnaissable à l'avant et à l'arrière, et cela s'applique aussi à l'intérieur. D’ailleurs, celui-ci vous semblera familier si vous avez déjà observé l'intérieur du X1 qui utilise les mêmes matériaux qualitatifs et la même finition et ce, malgré qu’avec sa ceinture de caisse haute, le X2 offre une sensation de cocooning plus forte et qu’il vous installe plus près du sol.

Curieusement, le X2 est de dimension plus réduite que le X1 : 8 centimètres plus court et 7 centimètres plus bas. Le X2 fait 4,36 mètres de long et 1,53 mètre de haut. Cela a un effet sur le volume du coffre : 470 litres (contre 505 dans le X1) et 1.355 litres avec les sièges arrière rabattus (1.550 litres dans le X1). C’est bon à savoir si l'espace intérieur et une position de conduite élevée sont importants dans votre choix.

A l’essai

Le X2 partage la même plateforme que le X1. Dénommée UKL, elle est utilisée dans le groupe BMW pour les Séries 2 Active Tourer et le Mini Countryman. Notre voiture d'essai, la 2.0i, est donc une traction avant, mais vous pouvez opter en option pour la transmission intégrale xDrive.

Autre changement sous le capot, le moteur 20i : c’est un quatre cylindres turbocompressé 2.0 l qui développe 192 ch (entre 5000 et 6000 tr/min) et qui délivre un couple maximal de 280 Nm (entre 1.350 et 4.600 tr/min). Cela donne des performances tout en douceur : 7,4 secs pour le 0 à 100 km/h, et une vitesse maximale de 224 km/h. Le quatre cylindres est lisse et coupleux, mais son silence de fonctionnement est encore plus remarquable.

BMW veut donner au X2 une conduite naturellement sportive. Il n'est pas surprenant qu’il y soit parvenu : quoique la direction n’offre pas toujours la même consistance, le X2 est incisif, avec peu de sous virage et une bonne adhérence. Le X2 se comporte plus comme une berline que comme un SUV. Avec sa suspension rabaissée de 10 mm, notre version M Sport maintient parfaitement la carrosserie relativement haute.

Le confort reste le point négatif, surtout avec des jantes de 19 pouces. Dans ces conditions, à basse et moyenne vitesse, les irrégularités de la route sont trop perçues. Autre critique : en conduite calme, la boîte de vitesses à sept rapports à double embrayage fait parfaitement son travail mais dans des situations plus sportives comme les dépassements, celle-ci inflige un certain temps de réaction.

Les gadgets

En série, le X2 est pourvu d’un système d’avertissement de collision avec le freinage d'urgence et de reconnaissance de piétons, la reconnaissance des panneaux de signalisation et un avertissement de fatigue du conducteur. En option, notons des capteurs de stationnement, la caméra de recul et l’assistance étendue au stationnement, l’avertissement au changement de voie, un régulateur de vitesse adaptatif avec assistance dans les embouteillages, etc.

Comme vous devrez payer un supplément pour le GPS, il vaut mieux choisir un pack d'options. BMW propose également toute sa gamme de services connectés, tels que l'accès à Internet, les informations sur la météo et le trafic, les services de conciergerie et l'intégration du smartphone.

L'addition

Son tarif débute à partir de 32.100 € pour le sDrive 18i. "Notre" sDrive 20i vous coûtera au moins 38.400 € et même  40.450 € si vous optez pour la transmission intégrale xDrive. Cela rend le X2 légèrement plus cher que le X1. Gardez à l'esprit que la facture peut encore s’alourdir si vous vous laissez aller dans la liste d'options. Par exemple, notre voiture de test était affichée à 53.055 €.

En conclusion

Le BMW X2 est difficile à définir. Si vous retenez le nom du modèle, vous le classez comme un SUV. Mais son design, sa position de conduite et sa tenue de route vous révèleront autre chose. Pour ceux qui recherchent un véhicule ayant surtout les propriétés des SUV comme l'espace intérieur, le confort de conduite et une position de conduite élevée, mieux vaut choisir le X1. Pour ceux qui sont tentés par une conception alternative et un comportement de conduite dynamique, le X2 aura leur préférence.

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.