Essais

Fiat Tipo 1.6 Multijet DCT : Confort rehaussé

La Fiat Tipo est depuis un peu plus d’un an sur le marché. Et elle connaît une belle carrière, ajoute les Italiens… Il était toutefois grand temps d’étendre la gamme, ce qui se fait via une version à boîte automatique DCT à double embrayage.

  • Bervoets Wim
  • 01 mai 2017
  • Fiat
2,0
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 3,0
    Équipement
  • 0
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 0
    Consommation
  • 3,0
    Global
Avantages et inconvénients
    • Détails de finition

    La Fiat Tipo vient se positionner sur le segment C qui comprend les Opel Astra, Mazda 3, Peugeot 308 etc. Fiat compte sur un format « less is more » qui insiste principalement sur le rapport qualité/prix. Trois carrosserie sont disponibles : 4 portes classique, 5 portes et un break. Ces deux dernières poussent d’ailleurs les ventes vers le haut. C’est la raison pour laquelle seules les carrosseries 5 portes et break sont disponibles avec la boîte automatique.

    Cette boîte DCT, de quoi s’agit-il au juste ?

    Il s’agit d’une boîte automatique à double embrayage et six rapports. Elle n’est toutefois pas entièrement nouvelle : Alfa Romeo l’utilise sur ses MiTo et Giulietta sous l’appellation « TCT ». La Tipo DCT est exclusivement disponible avec le moteur diesel 1.6 MultiJet à 4 cylindres et développant 115 ch. Ce qui est assez dommage, car nous le verrions bien en combinaison avec le moteur turbo essence de 1,4 l.

    Et ce 1.6 l MultiJet ?

    Il s’agit d’un 4 cylindres turbo diesel classique qui développe 115 ch à 3.750 tr/min et un couple maximum de 320 Nm dès 1.750 tr/min. Sous le capot de la Station Wagon que nous avons essayée, il atteint les 100 km/h après 10,4 secondes et promet une vitesse de pointe de 200 km/h. Les Italiens annoncent de plus, une consommation moyenne de 3,7 l/100 km (et même de 3,4 l/100 km avec le « Pack Eco » qui comprend des pneus éco de 16 pouces). En pratique, il faut toutefois rajouter deux litres environ. Les émissions de CO2 sont annoncées à 99 g/km et même 89 g/km avec le « Pack Eco ».

    Qu’est-ce que cela donne en pratique ?

    Il s’agit ici d’une combinaison parfaite pour le trafic en ville : la DCT change doucement de rapports et sait utiliser le couple de 1.6 MultiJet à bon escient. Sur autoroute, elle donne également d’excellents résultats : l’ensemble fonctionne souplement et en cas de dépassement, elle rétrograde à temps pour ne pas perdre de temps. Quant au moteur diesel, il est assez bien insonorisé, mais se fait toutefois entendre à hauts régimes.

    Est-il possible de rouler sportivement ?

    Ce n’est pas la spécialité de cette boîte DCT : elle ne propose ni mode sport, ni palettes derrière le volant. Il est cependant possible de changer manuellement de rapport en basculant le levier vers la gauche, mais les réactions ne sont alors, pas des plus rapides. Notez également que sur pression vigoureuse de la pédale de droite, la boîte peut être sujette à des hésitations. Mieux vaut donc se cantonner à une conduite souple et confortable.

    Comment se comporte la voiture ?

    La Fiat offre un compromis idéal entre confort et dynamisme. Sur revêtement inégal, la Tipo peut parfois se montrer un peu sèche mais il faut avoir une solide ardeur pour décontenancer l’ensemble. Le châssis n’est ni le plus sophistiqué, ni le plus moderne mais il promet malgré tout, un certain plaisir de conduite. Les Italiens savent en effet concocter des voitures assez gratifiantes à conduire.

    Quid de l’ambiance de bord ?

    Elle paraît principalement sombre, ce qui est dû aux plastiques durs du tableau de bord et des contre-portes. La qualité des assemblages est à niveau et le choix des matériaux est en rapport avec le prix demandé. Le système d’infodivertissement Uconnect propose deux écrans, suivant le niveau de finition : 5 ou 7 pouces.

    Et au niveau de l’habitabilité ?

    Elle est très généreuse. Pas uniquement à l’avant mais également à l’arrière où deux adultes disposent de suffisamment d’espace. Pour une troisième personne en revanche, l’espace est nettement plus confiné. La capacité du coffre de la Station Wagon est de 550 litres et cette valeur peut être étendue grâce à la banquette arrière rabattable. Dommage toutefois que le plancher ne devienne alors pas plat.

    Combien coûte-t-elle ?

    Fiat propose sa Tipo à boîte DCT exclusivement avec le moteur 1.6 MultiJet et avec les carrosseries Hatchback (5 portes) et Station Wagon (break), sur les finitions Easy et Lounge. L’exécution Easy démarre à 21.680 € en 5 portes et la Lounge coûte 1.200 € de plus. Celle-ci rajoute le grand écran d’infodivertissement, la climatisation automatique et le régulateur de vitesse. La Station Wagon réclame 22.880 € en version Easy et 24.080 € en version Lounge. Aucune finition de base n’étant disponible, vous ne trouverez donc pas de prix vraiment compétitif. Toutefois, avec sa boîte DCT, la Tipo reste avantageuse par rapport à ses concurrentes.

    En conclusion ?

    La boîte automatique DCT est un ajout bienvenu pour rendre la Fiat Tipo plus concurrentielle. Elle fait son boulot en douceur, sans évidemment prétendre à des prestations sportives. Une boîte automatique idéale pour ceux qui roulent beaucoup. Dommage toutefois qu’elle ne soit disponible que sur les finitions les plus élevées de la gamme Tipo.

    Lire plus:

    À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
    Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...
    Photos ©: Wim Bervoets.

    Essais recommandés pour vous

    Plus d'essais
    3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

    Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

    La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

    3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

    Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

    Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

    3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

    Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

    Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

    3,5 /5 Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

    Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

    Fini le petit SUV premium, le BMW X2 est désormais devenu la version coupée du SUV X1. Mais est-il également devenu plus alléchant ? La réponse au volant de sa dérivée 100 % électrique iX2.

    Voitures neuves recommandées pour vous

    Plus de voitures neuves

    Essence, Manuelle

    23 599 €
    7 km

    Essence, Automatique

    27 547 €

    Diesel, Manuelle

    32 584 €

    Essence, Manuelle

    23 748 €

    Voitures d'occasion recommandées pour vous

    Plus de voitures d'occasion

    Essence, Automatique

    28 995 €
    2011
    65 000 km

    Essence, Automatique

    23 500 €
    2020
    30 212 km

    Diesel, Automatique

    52 900 €
    2021
    1 500 km
    52 990 €
    2019
    105 433 km