Essais

Infiniti Q50 2.2d : Le Japon riposte !

On les voit partout, ces Audi A4, BMW Série 3 et autres Mercedes Classe C ! Mais si ce trio de berlines germaniques a envahi les rues et les sociétés, il existe quelques marques qui tentent de percer avec leurs propres arguments. En attendant la très belle XE de Jaguar, voici la Q50 d’Infiniti, au moteur signé… Mercedes !

  • Piette François
  • 03 novembre 2014
  • INFINITI
  • 499 vues
Avantages et inconvénients
  • Equilibre routier
  • Moteur puissant et très sobre (autonomie !)
  • Rapport prix/équipement
  • Service clientèle
  • Sécurité active
  • Filtrage des suspensions à basse vitesse
  • Formes et finition du coffre
  • Habitabilité arrière
  • Insonorisation mécanique
  • Rendu de la direction

C’est sûr, Infiniti reste un acteur fort méconnu dans le paysage automobile actuel. D’ailleurs, le constructeur ne possède pour le moment, qu’un seul point de vente en Belgique, à Bruxelles ! Toutefois, la marque de luxe de Nissan entend percer sur le continent européen avec des produits adaptés. Voici déjà la Q50, une berline propulsion qui se pose en alternative raisonnable aux modèles actuels, les Q60 coupé et cabrio, la limousine Q70 et autres SUV QX50 et QX70.

Mercedes, comme partenaire privilégié

Infiniti, c’est Nissan ; Nissan, c’est l’Alliance ; l’Alliance, c’est Renault ; et Renault, c’est aussi une collaboration avec Mercedes, qui porte sur l’échange de plateformes de voitures citadines et sur un partage de motorisations ! Mercedes prend les petits moteurs essence et diesel de Renault, quand ce dernier profite des moteurs les plus costauds de Mercedes. A vrai dire, c’est surtout Infiniti qui bénéficie de ce dernier accord : cette Q50 reprend le 2,1 l turbo diesel frappé de l’étoile, ainsi qu’un moteur 4 cylindres essence suralimenté.

Le futur ?

Outre un développement du réseau de concessionnaires en Belgique, la marque prévoit également l’arrivée d’un nouveau modèle, qui devrait donner un très solide coup de pouce aux ventes. Baptisée « Q30 », cette compacte à traction avant sera également le premier modèle de la firme à être produit sur le sol européen, à Sunderland en Grande-Bretagne pour être précis.

Cette Q50, en clair, c’est quoi ?

Il s’agit d’une berline à roues arrière motrices (propulsion), longue de 4,79 mètres, soit quelque 17 centimètres de plus qu’une BMW Série 3 ! Une gabarit imposant… mais élégant ! Les traits tirés et ondulants confèrent une distinction sportive au modèle. Un bien beau bébé ! Pourtant, en dépit de ces généreuses mensurations, la Q50 n’est pas vraiment un modèle d’habitabilité : si les passagers avant profitent d’un espace correct, ça se complique à l’arrière, tant pour la tête que pour les jambes ! Gommette rouge pour le coffre également, au volume suffisant, mais aux formes alambiquées et à la finition bâclée !

Finition de belle facture

Reprenons la place du conducteur. On y trouve une instrumentation claire et lisible, une finition soignée et pas moins de deux écrans multimédia superposés ! Les deux sont tactiles, mais le système inférieur agit principalement comme une tablette regroupant les informations de confort et d’aides à la conduite. Les possibilités du système sont très larges, mais comme on peut le supposer, l’ergonomie est à apprivoiser…

En route

Le 2,1 l diesel de Mercedes délivre ici quelque 170 chevaux et un couple généreux de 400 Nm. S’il peut s’accoupler à une boîte manuelle à 6 rapports, il est sur notre modèle, aidé par une unité automatique à 7 rapports. Les prestations de ce bloc allemand sont excellentes : poigne et vigueur sont au rendez-vous ! Seul – gros – reproche : une sonorité déplaisante et… vite envahissante ! Quant à la boîte, si on peut parfois lui reprocher un léger manque de réactivité, elle ne manque toutefois pas de douceur… Bilan très satisfaisant donc, exception faite du bruit !

Comportement équilibré

Sur la route, la belle nippone fait preuve d’un bel équilibre de comportement. Son ESP extrêmement vigilant la rend évidemment très sûre, mais cela ne l’empêche pas d’être assez sensible au transfert de masse, avec un train arrière enroulant gentiment si vous « rentrez sur les freins » à l’approche d’un virage. Plus plaisant que dangereux, nous vous le garantissons !

Sécurité fort complète !

Pour les esprits inquiets, signalons qu’Infiniti propose un bouclier sécuritaire fort complet, comprenant la vigilance active vis-à-vis d’une collision frontale (ça freine si un danger est détecté), l’avertissement de changement de bande involontaire, le régulateur actif, l’avertisseur d’un objet présent dans l’angle mort…

Direction sans liaison mécanique

Grande nouveauté de ce modèle : l’absence de liaison mécanique entre les roues avant et le volant. Enfin, à vrai dire, pour des question de législation, une colonne est présente mais désaccouplée. Pour quel rendu ? Cette batterie de capteurs et de moteurs électriques procure il est vrai, un grand confort, notamment à basse vitesse et sur chaussée dégradée avec un volant insensible. En revanche, en conduite dynamique, le manque d’informations relayées par le volant devient vite perturbant…

Confort

Hélas dépourvue d’une suspension adaptative, l’Infiniti affiche quelques faiblesses quant au filtrage des irrégularités à basse vitesse. Le constat s’améliore à mesure que la vitesse augmente, sans toutefois afficher la souplesse et la maîtrise d’une Mercedes Classe C ! Reconnaissons toutefois que notre modèle était équipé des suspensions « Sport » et… que le bilan global reste satisfaisant, d’autant que la sellerie affiche un agréable moelleux ! Seuls les appuie-têtes peuvent se révéler gênant pour les moyens et grands gabarits.

Budget

Une fois n’est pas coutume, commençons par la consommation : principalement utilisée sur routes et autoroutes à allure légale, notre Q50 se sera contentée de 6,3 l/100 km ! La faible consommation et le généreux réservoir (74 litres) confèrent à notre nippone une autonomie franchement confortable ! Si la version de base à boîte manuelle annonce des émissions de 114 g CO2/km, notre modèle Sport à boîte auto affiche quant à lui, 128 g CO2/km.

Question tarif, encore une bonne nouvelle : le rapport prix/équipement se veut assez alléchant ! S’il existe une Infiniti 2.2D à partir de 33.400 €, nous vous conseillons toutefois de passer à la finition Premium (36.000 €), voire à la Sport (40.530 €), nettement plus généreuses sur le plan de l’équipement. Enfin, si vous craignez le déplacement jusqu’à Bruxelles pour l’entretien, soyez rassurés, le garage se charge de prendre votre véhicule sur camion et de vous en livrer un autre en échange.

Conclusion

Indubitablement, la Q50 est une belle réussite. Très plaisante à conduire, elle taquine les berlines allemandes en avançant des arguments chocs, comme un bon rapport prix/équipement, un comportement sympa, un service clientèle aux petits soins et… un logo assez inhabituel ! Reste encore à soigner l’insonorisation et quelques petits détails pour bousculer tout ce joli monde…

 

 

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Jan Jambon n’est pas parvenu à convaincre le constructeur suédois.

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Toyota continue le développement de ses motorisations thermiques capables de brûler de l’hydrogène. Cette Yaris sportive devrait dès lors donner de l’espoir aux puristes…

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar a dévoilé la première image officielle de son futur SUV. Cette Polestar 3 sera fabriquée aux Etats-Unis, au côté du futur Volvo XC90, et est attendue pour 2022.

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

Un nouveau SUV viendra donc encore gonfler le catalogue de Toyota en Europe. En outre, cette Corolla Cross inaugurera la nouvelle génération de mécanique hybride du spécialiste japonais.

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Le nouveau Jogger sera commercialisé chez nous dès le 24 décembre, pour une arrivée en concession prévue à partir de mars 2022. Mais combien coûte ce nouveau crossover familial imaginé par Dacia ?

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

Le spécialiste allemand Schaltkulisse vient d’enrichir son catalogue de vente d’une rarissime EB 112. Seuls 3 exemplaires de cette Bugatti 4 portes ont été assemblés !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Hybride - Essence, Automatique

48 500 €
2021
50 km

Diesel, Manuelle

31 500 €
2021
50 km

Hybride - Diesel, Automatique

59 900 €
2021
50 km

Électrique, Automatique

33 950 €
2020
50 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

37 500 €
2020
13 045 km

Électrique, Automatique

27 750 €
2020
6 018 km

Hybride - Diesel, Automatique

44 650 €
2021
7 982 km

Essence, Automatique

59 990 €
2019
31 685 km