Essais

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Peugeot continue sur sa lancée d'électrification en équipant son nouveau crossover 2008 d'une motorisation « carburant » aux électrons. La recette gagnante pour un SUV urbain ?
  • VROOM  Team VROOM Team
  • 06 février 2020
  • Peugeot
3,6
score VROOM
  • 3,5
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 3,5
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Confort de marche
  • Habitabilité intéressante
  • Packaging intelligent
  • Plancher arrière surélevé
  • Position de conduite
  • Surcoût de 9.000 €

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Comme la majorité des constructeurs européens, Peugeot met les bouchées doubles afin de réduire ses émissions de CO2. Cela passe, évidemment, par une électrification de la gamme. Après le succès de la e-208 – qui prend déjà 27% des commandes – le nouveau crossover 2008 reçoit la même dose d'électrons.

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

7 différences

Au premier abord, différencier cette variante électrique n'est pas évident. Allez, on vous aide ! À l'avant, la grande calandre est désormais teintée en couleur carrosserie, les embouts d'échappements chromés disparaissent du bouclier arrière et…c'est tout ! Pour le reste, le 2008 conserve ses formes félines bien ancrées dans les codes stylistiques actuels de la marque française.

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Économies d'échelle

De long de ses 4,3 m, le 2008 est bien plus encombrant que sa petite sœur citadine 208. Pourtant il en reprend les mêmes dessous. On retrouve ainsi la nouvelle plateforme CMP du groupe PSA, pensée dès l'instant zéro pour s’accommoder de plusieurs types de motorisations. Cette nouvelle version électrique est donc assemblée sur la même chaine de production que les motorisations diesel ou essence.

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Coup de jus

Bien sûr, ce e-2008 reprend aussi le même ensemble électrique que les e-208, Opel Corsa-e ou encore DS 3 Crossback E-Tense. Sur le train avant vient ainsi se loger un moteur de 100 kW (136 ch) et de 260 Nm de couple. Il est lui-même alimenté par une batterie de 50 kWh qui offre au SUV une autonomie théorique de 320 km (WLTP).

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Au chausse-pied

L'élément clé de ce nouvel e-2008 réside dans le placement de cette batterie. En effet, cette dernière vient se loger sous la banquette arrière, sous une partie du plancher et dans la console centrale. Dès lors, la version tournant à l'électron ne mord en rien sur l'habitabilité plutôt généreuse du crossover français, si ce n'est pour un plancher arrière légèrement surélevé. Le coffre s'en trouve également inchangé puisqu'il offre toujours 456 litres d'espace de chargement. Une excellente nouvelle !

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique
Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Silence, ça tourne !

Sur la route, cet e-2008 se montre toujours aussi vivant qu'avant, malgré ses « quelques » kilos supplémentaires (1.548 kg). Ce crossover s'appréciera néanmoins pour son confort de marche, saupoudré du silence inné de sa motorisation électrique. Sur notre (très) court parcours d’essai, d'une quarantaine de kilomètres, les routes sinueuses et montagnardes du nord de l'Espagne ont misent à mal la consommation du moulin électrique. Et, donc, l'autonomie. Résultat : avec une moyenne de 20 kWh/100 km, "notre" e-2008 d'essai affichait une autonomie avoisinant les 250 km.

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Le prix du succès

Au catalogue, cette nouvelle version électrique s'affiche à 36.000 € en entrée de gamme, soit 9.000 € de plus que la version essence équivalente. Ce prix d'attaque place néanmoins ce nouveau e-2008 en dessous de son concurrent direct proposé par Hyundai (Kona EV, 38.999 €). Rappelons aussi que les coûts de recharge et d'entretiens sont bien moins onéreux que ceux des versions thermiques.

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Notre verdict

En optant pour une architecture multi énergie, Peugeot (ou plutôt PSA dans l’ensemble) semble avoir tapé dans le mille. Ce nouveau e-2008 s’avère tout aussi utilisable, agile et, surtout, habitable que les autres versions thermiques. Le silence et le confort de la propulsion électrique (mais aussi le surcoût à l’achat) en plus.

Essai : Peugeot e-2008, familiale électrique

Lire plus:

VROOM  Team
À propos de l'auteur : VROOM Team

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

3,5 /5 Essai : KGM Tivoli, « nouveau nez »

Essai : KGM Tivoli, « nouveau nez »

SsangYong devient KGM. Pour marquer son nouveau départ, le Tivoli modernise son visage. Un nouveau nez suffisant pour relancer l’intérêt d’un modèle déjà « éculé » ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

36 785 €
2020
29 990 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km
53 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km