Essais

Essai : Volkswagen Touareg 3.0 TDI 286, admis dans le cercle restreint

Avec le nouveau Touareg, Volkswagen ne cache pas ses ambitions : les Allemands veulent entrer dans le segment des SUV de haut de gamme. Mais ce ticket d’entrée entraîne-t-il un prix élevé ?

  • Bervoets Wim
  • 15 novembre 2018
  • Volkswagen
  • 1 564 vues
3,8
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 3,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 5,0
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Aides à la conduite disponibles
  • Excellent confort de conduite
  • Finition de qualité
  • Moteur souple et onctueux
  • Volume du coffre et habitabilité
  • Détails d'ergonomie du système multimédia
  • Indisponible en 7 places
  • Offre limitée pour les motorisations et les finitions
  • Poids
  • Prix costaud

Lorsque l’on parle de Volkswagen, les termes MLB et MQB sont couramment employés. Ils désignent des plateformes techniques modulables, qui peuvent être utilisées pour tous les types de voitures à moteur transversal (MQB) ou longitudinal (MLB) du groupe.

Cela signifie que ce Volkswagen Touareg utilise la même base que les Audi Q7, Porsche Cayenne et Bentley Bentayga ! Récemment, le Lamborghini Urus a même été ajouté à cette liste. Voilà un bon début pour ce SUV débordant d'ambitions premium…

Concept

En dépit de cette base identique, il y a toujours une différence de longueur. Le Touareg affiche une longueur de 4,88 mètres, ce qui le rend plus court que le Cayenne (4,92 mètres) et les Q7 (5,05 mètres), Lamborghini Urus (5,11 mètres) et Bentley Bentayga (5,14 mètres), tous, bien plus grands. Question style, il paraît peut-être un peu plus timide que ses compagnons d'écurie, mais il affiche des lignes nettes et une grande calandre caractéristique de VW, également utilisée par l'Arteon.

À l'intérieur, on ne remarque pas beaucoup cette différence de longueur. Le Touareg ne compte toutefois que cinq places. Il n’est pas disponible en 7 places, contrairement au (plus petit) Tiguan Allspace. Les places arrières sont néanmoins généreuses, tant pour les jambes que pour la tête. Cette banquette peut coulisser sur 16 centimètres et possède un dossier inclinable. Avec 810 litres, le coffre est pour sa part, particulièrement logeable.

Volkswagen a également réussi à distiller une ambiance haut de gamme à bord : les matériaux sont bien choisis et la qualité de finition est exempte de critique. Les confortables sièges avant ont même été équipés pour la première fois d'une fonction massage. Le Touareg a d’ailleurs été la cible de la digitalisation (à l’instar des Porsche Panamera et autres récentes Audi) : l’instrumentation est dominée par un écran horizontal de 15 pouces, qui s'intègre parfaitement au tableau de bord digital de 12 pouces. Le tout est donc dépourvu de boutons... Il en va de même pour les commandes de la climatisation, même si elles ne nous semblent pas assez intuitives.

A l’essai

Pour l'instant, et avant l’arrivée d'un V6 essence et d'un V8 diesel, la gamme de moteurs est limitée chez nous au 3.0 V6 TDI. Il existe en deux versions : 231 et 286 ch. Nous avons opté pour la dernière version, qui offre un couple de 600 Nm et qui permet au Touareg de grimper à 100 km/h en 6,1 secondes. En combinaison avec la suspension pneumatique optionnelle, il vous emmène à 238 km/h.

Le V6 est un moteur merveilleusement doux et musical, jamais à court de souffle. Il est également bien isolé afin de ne pas briser la sérénité qui règne à bord, à moins d’en chercher le dernier carat. La boîte automatique à huit rapports fonctionne très bien dans la plupart des cas, mais elle peut parfois se montrer un peu hésitante si vous voulez soudainement tirer toute la puissance du V6 TDI.

La suspension pneumatique (le Touareg est monté de série sur des ressorts classiques en acier) assure un confort de conduite irréprochable. Et c’est bien cette dernière qualité que Volkswagen avait en tête lors de la conception de ce SUV. Pour le rendre plus dynamique, il faut alors faire un détour par la liste des options et cocher les barres anti-roulis actives (une option à 6.000 €, incluant les quatre roues directrices et la suspension pneumatique) pour garder les 2 tonnes du Touareg sous contrôle. La transmission intégrale 4Motion est livrée de série et on y retrouve aussi les modes de conduite habituels pour partir en tout-terrain.

Les équipements de sécurité

Si vous piochez dans les options, les assistances à la conduite du Volkswagen Touareg sont très complètes, surtout si vous choisissez le Driver Assistant Package “Plus” (une option d'environ 2.500 €). Ainsi équipé, le Touareg roule quasi tout seul dans des embouteillages. Notons aussi une assistance au maintien de voie un peu intrusive, ce qui fait que notre SUV ne nous semble pas à la hauteur des impressions que nous a laissée notre première prise en main. Il réagit toujours de façon proactive à la signalisation routière et aux instructions de navigation, mais il est un peu plus têtu dans notre pays. Bien sûr, notre infrastructure pourrait être en partie responsable de ce constat...

Les équipements

Le gigantesque système d'infodivertissement nécessite un certain temps d'adaptation, mais finira par s’utiliser intuitivement au fil du temps, en particulier grâce au grand bouton « home » situé en bas. L'intégration des Smartphones est particulièrement étendue, avec la recharge par induction, Apple CarPlay et Android Auto, et un hotspot Wi-Fi. La navigation mémorise vos préférences au bout d'un certain temps, et en option, vous pouvez opter pour une stéréo Dynaudio à 14 haut-parleurs.

L’addition

Le prix d'entrée de gamme est annoncé à 61.400 €, mais Volkswagen préfère vous voir opter pour les versions Elegance ou Atmosphere (76.380 €) ou la sportive R-Line (78.790 €), comme notre modèle d’essai. L'importateur ajoute également un pack Business, comprenant des phares LED matriciels, un toit panoramique et le grand système de navigation avec tableau de bord numérique. Ce qui est assez étonnant, c'est que question prix, le Touareg se trouve au milieu de l'Audi Q7 et des versions de base de la Porsche Cayenne.

Pour le 3.0 V6 TDI de 286 ch, Volkswagen annonce une consommation moyenne de 6,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 182 g/km. Après une semaine d'essais et quelques tronçons d'autoroute allemande, nous avons relevé une moyenne de 8,8 l/100 km.

Le verdict

Avec la nouvelle génération de Touareg, Volkswagen dévoile tout son potentiel. Le SUV sert également de ticket d'entrée sur le segment haut de gamme : en termes de matériaux, de confort de conduite et d'aides à la conduite, il partage beaucoup avec les autres modèles haut de gamme du groupe. Malheureusement, cela a aussi un prix et celui-ci est peut-être le frein le plus important aux ambitions de ce SUV.

Lire plus:

À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Concept oublié : cette Mercedes est devenue… une Audi !

Concept oublié : cette Mercedes est devenue… une Audi !

Cela peut sembler improbable à première vue et pourtant, l’ancêtre de l’Audi 60 était bel et bien… un concept Mercedes !

Lanzante a retiré le toit de la McLaren P1

Lanzante a retiré le toit de la McLaren P1

10 ans après la sortie de l’hypercar hybride, la P1 se découvre enfin ! Quoi que Lanzante a quand même dû l’aider un peu…

Mini Cabriolet : bientôt en version électrique !

Mini Cabriolet : bientôt en version électrique !

La prochaine génération de la Mini décapsulée sera également proposée en version électrique !

Record d’autonomie : 1.202 km en une charge pour la Vision EQXX

Record d’autonomie : 1.202 km en une charge pour la Vision EQXX

Un long périple conclu, de plus, en beauté par quelques tours de piste du circuit de Silverstone !

Essais recommandés pour vous

3,7 /5 Essai : Toyota bZ4X, le SUV électrique réconfortant

Essai : Toyota bZ4X, le SUV électrique réconfortant

Le bZ4X sera le premier véhicule électrique de Toyota en Europe. Toyota entend d’ailleurs le produire à grande échelle ! Avec sa garantie de 10 ans, va-t-il convaincre les sceptiques ? Quels sont ses réels atouts ?

3,6 /5 Essai : Citroën C5 Aircross, maturité esthétique

Essai : Citroën C5 Aircross, maturité esthétique

Le style du SUV français évolue vers plus de maturité et sobriété. Mais retrouve-t-on encore son sublime toucher de route ouaté ?

4,0 /5 Essai : Toyota GR86, la copie parfaite ?

Essai : Toyota GR86, la copie parfaite ?

Voilà exactement comment la Nipponne aurait dû sortir des chaines de montage en 2012. Mais il y a encore un petit quelque chose à lui reprocher…

3,5 /5 Premier essai : Nissan Juke Hybrid, simple complexité !

Premier essai : Nissan Juke Hybrid, simple complexité !

Le pétillant Juke hérite de la « complexe » chaine cinématique hybride de son cousin Renault Captur. Complexe certes, mais qui s’apprivoise néanmoins très facilement !

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Recharge par induction dynamique : vers une autonomie illimitée ?

Recharge par induction dynamique : vers une autonomie illimitée ?

Les résultats enregistrés sur cette piste équipée de boucles de recharge à induction se montrent très encourageants.

Toyota lance la garantie 10 ans

Toyota lance la garantie 10 ans

Relax. C’est le nom retenu par Toyota pour sa nouvelle offre de garantie 10 ans / 200.000 km. Un programme gratuit tant valable pour les Toyota neuves que d’occasion.

Toyota travaille sur un concept de cartouches d’hydrogène portables

Toyota travaille sur un concept de cartouches d’hydrogène portables

Un projet destiné à l’automobile, mais pas que !

Voici combien coûtent les nouveaux Kia Niro HEV, PHEV et EV

Voici combien coûtent les nouveaux Kia Niro HEV, PHEV et EV

La nouvelle génération du crossover exclusivement électrifié de Kia arrive sur le marché. Mais à quels prix ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

27 490 €
2022
5 km

Essence, Manuelle

19 571 €

Diesel, Automatique

55 990 €
2022
5 km

Essence, Automatique

44 490 €
2022
5 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km

Essence, Manuelle

22 990 €
2022
2 720 km

Essence, Automatique

17 790 €
2017
10 571 km

Essence, Manuelle

20 900 €
2018
54 490 km