Opinion : Ferrari met le turbo ! La fin d’une époque ?

C’est peut-être un discours de nostalgique, mais je pense qu’il est l’heure de faire nos adieux aux moteurs atmosphériques. Selon les magazines britanniques Car et Top Gear, même Ferrari serait sur le point d’abandonner ses fantastiques moteurs à aspiration naturelle, pour s’orienter définitivement vers le suralimenté. Concrètement, ça veut dire quoi ?

Advertentie
Advertentie
Advertentie
Advertentie