Les voitures puissantes devraient‑elles être interdites ?

Inutile de se voiler la face, nous vivons dans un monde autophobe. « La voiture, c’est tabou, on en viendra tous à bout ! », semblent chanter en chœur les politiques… Pire : à l’heure où le chômage atteint des sommets, où le pétrole se raréfie et où la sécurité est plus que jamais au cœur des débats, comment peut-on encore admettre que d’onéreux engins, criminogènes en puissance et délivrant d’insolentes performances, peuvent encore être admis ?

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ