Honda NSX : A nouveau, elle fait souffrir Porsche !

En 1989, Honda faisait trembler le monde des sportives de haut rang : en présentant une NSX aussi efficace que polyvalente, le constructeur reléguait toute la concurrence, Porsche 911 et Ferrari 348 en tête, au rang de sportives du dimanche. Nous sommes en 2017 et l’histoire se répète…

  • Piette François
  • 31 mars 2017
  • HONDA
  • 210 vues
3,9
score VROOM
  • 4,5
    Performance
  • 5,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 3,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Comportement routier sublime
  • Confort
  • Performances de premier plan
  • Technologie de haut vol mais conduite « naturelle »
  • Aspects pratiques
  • Bien trop rare
  • Détails de finition
  • Tarif salé

Cette fois, Honda n’a pas la prétention d’aller chercher la descendante de la Ferrari 348, la 488 GTB : avec une puissance approchant les 700 chevaux et un prix dépassant très largement les 200.000 €, cette dernière évolue dans une autre galaxie. En revanche, la NSX va chercher quelques ténors au nom prestigieux : Audi R8 V10, Porsche 911 Turbo et autres Lamborghini Huracan.

Technologie de premier plan

Nous ne sommes plus en 1989 et en 28 ans, la technologie a fortement évolué. Si la NSX embarque toujours un V6 en position centrale arrière, les comparaisons s’arrêtent là. En effet, ce tout nouveau moteur de 3,5 litres est aujourd’hui suralimenté, ce qui lui fait développer la coquette puissance de 507 chevaux et un couple de 550 Nm sur une large plage de régimes, allant de 2.000 à 6.000 tr/min. Et histoire d’enfoncer le clou, Honda le couple à… trois moteurs électriques : deux à l’avant et un dans le carter de la boîte automatique à 9 rapports ! Combinez le tout et vous obtenez une puissance de 581 chevaux et un couple de 646 Nm. Avec de tels atouts, le 0 à 100 km/h est prestement expédié : à peine trois secondes ! La vitesse de pointe est annoncée à 307 km/h…

Les temps modernes

Les moteurs électriques situés à l’avant ne sont pas là que pour donner une image éco à la voiture, voire pour rajouter quelques petits chevaux supplémentaires à l’équipage. En effet, ils rendent le train avant de la voiture encore plus incisif, en jouant sur la répartition du couple ! Le reste du châssis a profité d’études aussi poussées que le moteur, avec des suspensions en aluminium, des freins en carbone-céramique et bien entendu, un amortissement adaptatif à deux positions.

Style élancé

Racée et anguleuse, la NSX aime mettre en avant ses attributs, mais ne roule pas non plus des mécaniques : pas d’aileron façon étagère Ikea, une seule sortie d’échappement (certes du format d’un oléoduc) et pas plus de portière en élytre. Et c’est cette relative sobriété qui fait précisément ressortir la beauté naturelle de ses lignes.

Mi-figue mi-raisin

Moins intimidante que certaines de ses concurrentes, la NSX manque d’un peu d’ambition dans son habitacle. Certes, Honda a rajouté des louches de cuir et d’Alcantara pour justifier le tarif, mais quelques plastiques et commandes jurent encore à ce niveau de gamme. A l’instar de la NSX première du nom, ce n’est pas par son habitacle que la NSX séduira le plus… Ni par ses aspects pratiques d’ailleurs : les espaces de rangement sont quasiment absents et le coffre se résume à un espace de chargement étroit et au plancher « gondolant ». Et la proximité de cet espace avec le moteur vous dissuadera d’embarquer vos surgelés faire le tour du pâté…

Le meilleur est ailleurs…

Jusque-là, vous vous dites peut-être que la tentative de résurrection est valeureuse, mais que la belle Nippone peine à convaincre face à l’armada italo-teuton qui lui sert de concurrence… Mais il suffit de parcourir quelques mètres à peine pour mesurer la trempe de cette sportive. En effet, à l’instar de son aïeule, c’est au volant que la NSX se savoure le plus.

Sportive politiquement correct

La NSX se savoure d’abord à allure modérée, sur le mode « Quiet ». Trois autres modes sont disponibles : Sport, Sport + et Track. Le train de sénateur que nous lui imposons sur les petites routes de nos campagnes met en lumière l’excellent confort de suspension et la douceur de son groupe hybride, qui permet de rouler sur la seule énergie électrique sur une distance de 3 km maximum et à une vitesse de 50 km/h environ. Contrairement à ses concurrentes qui réveillent les zones habitées en transformant leurs échappements en trompette, quitte à attirer la malveillance, la NSX glisse sur l’asphalte sans éveiller la curiosité. La facilité de conduite qui a forgé la réputation de la NSX première du nom est donc à nouveau de mise ici. Un vélo ! La visibilité de trois quart arrière en moins, cela dit…

Chassez le naturel et il revient au galop !

A propos de galop, lâchons-lui la bride à cette sportive. Mode Sport + engagé, la belle range ses patins pour enfiler ses chaussures de sport. Et alors, plus personne ne rigole : l’amortissement se raffermit, la direction fait de même, le V6 se réveille et la boîte réagit : la monture est prête pour la chevauchée sauvage ! Et alors, chers lecteurs, quelle machine ! Une fois de plus, la NSX se permet de donner la leçon…

C’est d’abord le châssis qui subjugue : essayée sur le circuit de Mettet, la NSX y présente un équilibre absolument parfait avec qui plus est, un train avant au mordant surnaturel ! Avec sa direction à la précision de scalpel, la NSX affiche une efficacité diabolique que bien des sportives de renom peuvent lui envier… Et il est toujours possible de jouer avec le train arrière, même sur le mode Sport +, les réactions étant très progressives et l’ESP se montrant suffisamment tolérant. Sur les routes sinueuses, le potentiel est tel que la Nippone semble évoluer sur une autre planète par rapport au commun automobile.

Un V6 à la voix juste

En dépit d’un arsenal technologique capable de refiler la migraine à une équipe d’ingénieurs de la NASA, la NSX subjugue par son naturel. Jamais ses réactions ne semblent provenir d’un vaisseau spatial, dont sa technologie la rapproche pourtant. Lorsque le V6 entre dans la danse, il le fait avec souplesse et musique. Si votre pied droit se fait plus pressant, le groupe essence entonne alors une partition énergique, à la tessiture travaillée et passant des graves aux aigus rageurs, à plus de 7.000 tr/min ! Pendant ce temps, les neuf rapports de la boîte automatique s’égrènent et la poussée ne se tarit jamais. Très linéaire, cette dernière fait penser à celle d’un jumbo-jet solidement dopé au décollage ! Ça pousse très fort et ça n’en finit jamais de pousser ! Une hargne finement maîtrisée, en somme…

Tarif

Si la NSX première du nom fût un tel succès, c’est également parce qu’elle s’affichait à un tarif cruel pour la concurrence. Aujourd’hui, l’arsenal technologique a un coût et ce dernier est élevé : près de 200.000 €. Sachez également que Honda n’a pas de distributeur officiel pour ce modèle en Belgique, mais que vous pouvez vous rendre dans n’importe quelle concession et celle-ci servira d’intermédiaire avec un autre marché. Faites vite, cependant : 500 exemplaires seront produits, pas un de plus et à peine une grosse centaine est réservée à l’Europe. Une telle rareté devrait garantir une excellente valeur à la revente, ceci dit…

Conclusion

Honda a attendu plus de dix ans pour nous présenter la remplaçante de la NSX. Et le résultat justifie pleinement une telle patience… La NSX est sans conteste, l’une des plus formidables sportives du moment. Elle reprend les atouts de la première du nom (facilité de conduite, comportement routier, performances) et les porte à un niveau ahurissant, tout en soignant son image de sportive des temps modernes avec son groupe hybride. Avec une telle polyvalence, il est dommage qu’Honda n’ait pas plus soigné les aspects pratiques… Et n’ait pas envisagé d’étendre davantage la commercialisation !

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar a dévoilé la première image officielle de son futur SUV. Cette Polestar 3 sera fabriquée aux Etats-Unis, au côté du futur Volvo XC90, et est attendue pour 2022.

Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Jan Jambon n’est pas parvenu à convaincre le constructeur suédois.

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

Un nouveau SUV viendra donc encore gonfler le catalogue de Toyota en Europe. En outre, cette Corolla Cross inaugurera la nouvelle génération de mécanique hybride du spécialiste japonais.

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Toyota continue le développement de ses motorisations thermiques capables de brûler de l’hydrogène. Cette Yaris sportive devrait dès lors donner de l’espoir aux puristes…

Essais recommandés pour vous

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Le nouveau Jogger sera commercialisé chez nous dès le 24 décembre, pour une arrivée en concession prévue à partir de mars 2022. Mais combien coûte ce nouveau crossover familial imaginé par Dacia ?

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

Le spécialiste allemand Schaltkulisse vient d’enrichir son catalogue de vente d’une rarissime EB 112. Seuls 3 exemplaires de cette Bugatti 4 portes ont été assemblés !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Électrique, Automatique

119 990 €
2021
16 km

Essence, Manuelle

22 695 €
2021
15 km

Essence, Automatique

32 295 €
2021
25 km

Essence, Automatique

26 950 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

32 995 €
2018
74 901 km

Essence, Manuelle

138 500 €
1954
24 040 km

Diesel, Automatique

17 500 €
148 000 km

Essence, Manuelle

30 295 €
2021
4 080 km