Essais

Essai : Opel Corsa 2024, le thermique lui va tellement mieux !

Le facelift de l’Opel Corsa renforce les traits de famille entre cette citadine et le restant de la gamme. Est-ce cependant suffisant pour démarquer ce modèle de ses cousines de Stellantis ? 

  • Möller  Yeelen Möller Yeelen
  • 28 mars 2024
  • Opel
3,5
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 3,0
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 3,5
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 4,0
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Comportement agile
  • Amortissement souple
  • Moteurs sobres
  • Ergonomie (boutons séparés pour la clim)
  • Garde aux jambes à l’avant et à l’arrière
  • Disposition des écrans
  • Rapports de boîte trop longs
  • Intérieur un peu trop fade?

Lancée en 2019, l'Opel Corsa de sixième génération est un véritable produit Stellantis. En effet, elle partage sa base technique et de nombreux autres composants avec la Peugeot 208 et la Lancia Ypsilon récemment lancée. Pour s’en différencier, elle ne peut quasiment compter que sur son look ! Et à ce sujet, la citadine a été « reliftée » à l'automne 2023. Après l’avoir essayée dans sa version électrique, nous essayons aujourd’hui la Corsa dans une variante plus traditionnelle, à savoir animée par un moteur thermique. Si ce choix est le plus populaire, il est néanmoins en voie de disparition : d'ici 2028, Opel convertira tous ses modèles à l’électrique en Europe ! Le moteur thermique va-t-il nous manquer ?

L’Opel Corsa 2024 adopte une face avant Vizor

Tout d'abord, un petit mot sur le look de cette Opel Corsa « post-facelift ». Les différences se situent principalement au niveau de la face avant : Opel a fait de son mieux pour intégrer la face avant « Vizor » dans les légères rondeurs de la Corsa. Le résultat n'est pas aussi réussi que sur les Mokka et Astra, mais le but est atteint : la voiture paraît plus moderne ! Les phares LED matriciels (en option) donnent même un petit côté premium à la citadine… À l'arrière, outre le pare-chocs revu et les feux LED assombris, on relève le nom du modèle désormais inscrit en toutes lettres sur le hayon.

Une instrumentation digitale peu convaincante

À bord, c'est principalement sur le plan numérique que la Corsa 2024 a été remaniée. Elle dispose d’une nouvelle instrumentation digitale de 7 pouces (en option), ainsi que d'un écran tactile central de 10 pouces. Ce dernier, remis à jour et agrandi, peut intégrer la navigation en option. En ce qui concerne l’instrumentation digitale, nous trouvons l’écran assez peu réussi : s’intégrant difficilement dans le tableau de bord, il n'est pas très clair, tandis que le compte-tours se résume à une barre verticale sur la gauche… Ce qui n’est évidemment pas un problème avec la Corsa Electric, ni avec les versions automatiques, mais si vous avez une boîte manuelle, vous ne savez pas où démarre la zone rouge !



Des boutons physiques pour la climatisation !

L'écran central OpelConnect a profité d’un gros coup de frais ! Il est désormais plus grand, légèrement plus intuitif et intègre Apple CarPlay et Android Auto de série, y compris avec une connexion sans fil. On regrette toutefois que l’écran ne soit pas exploité au maximum : des deux côtés de l’écran, on retrouve une bande épaisse indiquant la température choisie. Une info peu utile, car la Corsa dispose toujours de commandes physiques séparées pour la climatisation et les sièges chauffants ! Une bonne nouvelle qui la démarque de la Peugeot 208 !



En termes d'espace, la Corsa se situe dans la moyenne ! Longue de 4,06 m de long, large de 1,77 m et haute de 1,44 m, elle propose une habitabilité suffisante à l’arrière, pour peu que le conducteur ne soit pas trop grand. Du côté passager, cette petite crise du logement se fait heureusement moins sentir... En revanche, à l'avant, le plancher est très incliné : comprenez qu'il n'est pas possible d'étendre confortablement les jambes, que ce soit à gauche ou à droite. Le coffre, pour sa part, peut engloutir de 309 à 1.081 litres, ce qui est dans la moyenne du segment. Bon point : il est assez profond !

1.2 essence avec ou sans assistance Mild Hybrid

Sous le capot de cette Opel Corsa 2024 à moteur thermique, vous avez le choix entre 4 versions du trois cylindres essence de 1,2 litre. La variante atmosphérique de 75 ch et 118 Nm est toujours associée à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports. Cela dit, et bien que la Corsa pèse (à vide) à peine plus d’une tonne, nous vous recommandons d'opter, au minimum, pour le 1.2 Turbo de 100 ch et 205 Nm. Ce moteur permet de gagner 3,3 secondes sur le 0 à 100 km/h (9,9 contre 13,2 secondes), tout en offrant le confort d'un sixième rapport pour réduire la consommation sur autoroute. Tout n’est pas rose cependant, car cet ensemble moteur/boîte impose de tomber un rapport pour disposer de reprises correctes ! En effet, l’étagement de la boîte est un peu trop long. Il est toutefois possible d'associer ce moteur à une boîte automatique à 8 rapports pour davantage de confort.

Ce facelift apporte comme nouveauté le moteur essence Mild Hybrid. Deux variantes sont proposées sur la Corsa : 100 ou 136 ch. Dans les deux cas, vous disposez de série d'une boîte robotisée à double embrayage et six vitesses, qui intègre un petit moteur électrique capable de soulager régulièrement le moteur essence. Concrètement, cela signifie que sur de petits trajets en ville, vous pouvez rouler en mode électrique. Sur le papier, cela fait une petite différence d'un litre aux 100 km, mais dans la pratique, les écarts sont plus importants ! Avec la version 1.2 Turbo de 100 ch (en boîte manuelle), nous avons relevé une consommation comprise entre 5 et 5,5 l/100 km. Grâce au réservoir de 44 litres, l'autonomie est de 800 km.

Très agréable à conduire !

Sur la route, force est de constater que le plaisir de conduire est bien plus grand qu’à bord de la Corsa électrique ! On sent les quelques centaines de kilos en moins, ce qui ne fait que renforcer l’agilité de cette citadine. Cette masse réduite préserve également la souplesse de la suspension, sans pour autant aggraver le roulis dans les virages. 

Après notre essai, nous avons même fini par regretter l’absence de version essence GSi ou OPC, tant le châssis présente un vrai potentiel. En outre, contrairement à la Peugeot 208, l’Opel Corsa se dirige depuis un volant « classique », ce qui rend la prise en main plus naturelle. On regrettera néanmoins l’insonorisation faiblarde sur autoroute, ainsi que des sièges moins confortables qu’à bord des grandes Opel.

Prix de l'Opel Corsa 2024

La nouvelle Opel Corsa est disponible en Belgique à partir de 20.900 euros. Opel a également simplifié sa gamme, en proposant le modèle en deux versions seulement : Corsa ou GS (à partir de 23.350 euros). Cette dernière ajoute quelques accents noirs, des jantes en alliage, un pare-chocs avant spécifique et quelques équipements supplémentaires. Entre nous, le jeu n’en vaut pas vraiment la chandelle et il vaut mieux utiliser son budget pour équiper sa monture d’un moteur plus puissant : comptez 22.100 € pour le 1.2 Turbo 100 en boîte manuelle et 23.800 € en boîte automatique, 24.800 € pour l'Hybrid 100 et 28.450 € pour l'Hybrid 136 uniquement disponible en GS. A titre de comparaison, la Corsa Electric coûte un minimum de 36.350 euros... La Peugeot 208, techniquement similaire, est pour sa part, affichée quasiment au même prix de départ : 20.915 euros.

Notre verdict

On peut reprocher à l’Opel Corsa de manquer d’un peu de relief, avec son design assez classique et ses éléments techniques largement partagés à travers le groupe Stellantis, Peugeot et Lancia en tête. Mais cela n'enlève rien à ses qualités : agréable à conduire, économique et suffisamment pratique, elle se révèle même plus facile à utiliser que la Peugeot 208 ! Enfin, ne vous laissez pas tenter par des options inutiles comme l’instrumentation digitale ou le pack GS : elles ne rendront pas votre Corsa meilleure…

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Opel Corsa ? Choisissez parmi plus de 40.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Opel Corsa maintenant ici:

Lire plus:

Möller  Yeelen
À propos de l'auteur : Möller Yeelen Yeelen est un passionné de voitures depuis l'époque où les monoplaces rouges gagnaient encore la Formule 1, et depuis 2018, il en a fait son métier. S'il le pouvait, il remplirait un hangar d'une collection éclectique allant des jolies citadines aux supercars emblématiques, mais pour l'instant, il ne peut réaliser ce rêve que via Gran Turismo...

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,3 /5 Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

La 6e génération de la Volkswagen Polo est-elle suffisamment armée grâce à son facelift pour sortir de l’ombre de sa grande sœur, l’iconique et légendaire Golf ?

3,7 /5 Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

La deuxième génération du Skoda Kodiaq enfonce encore le clou par rapport à son prédécesseur, en offrant davantage d'espace ! En outre, il offre quelques fonctionnalités bien pratiques, ainsi qu’une motorisation hybride rechargeable. Peut-on encore lui reprocher quelque chose ?

3,5 /5 Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

On en a assez peu parlé, mais la Mercedes Classe B a elle aussi, profité d’un récent facelift. Un comble, sachant qu’elle pourrait bien être la meilleure des Mercedes compactes ! Hélas, le plaisir sera de courte durée…

3,9 /5 Essai : Audi SQ8 Sportback e-tron, règne en péril ?

Essai : Audi SQ8 Sportback e-tron, règne en péril ?

La SQ8 Sportback e-tron détient officiellement le titre de SUV électrique de pointe dans la famille Audi. Un rang qu’elle pourra encore tenir même avec l’arrivée de la SQ6 e-tron ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

21 500 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
52 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km