Vous le savez car on vous bassine avec ça depuis un certain temps : les monovolumes n’ont vraiment plus la cote et se voient progressivement remplacés par des SUV. Peugeot a d’ailleurs pris le train en marche en changeant la philosophie de son 5008. Quant à Renault, devant le succès grandissant de ces crossover, il tente de donner une seconde chance à son Koleos… Entre l’ex-monovolume et l’ex-échec commercial, lequel a le plus de chances de s’en sortir ?





Francois Piette
Expert VROOM
10/11/2017

PEUGEOT 5008

  • Ambiance à bord
  • Châssis dynamique et confortable
  • Habitabilité et modularité
  • Pas de transmission intégrale
  • Position de conduite selon les gabarits
  • Style polarisant
Donnez votre avis
Info modèle

RENAULT KOLEOS

  • Compétences en tout terrain
  • Equipement de série
  • Habitabilité intérieure
  • Modularité quelconque
  • Pas de troisième rangée de sièges
  • Volume de coffre moyen
Donnez votre avis
Info modèle

Commençons d’abord par les présentations. A notre gauche, nous avons le dernier venu, le Koleos. Commercialisé un peu plus tôt cette année, il ne repose plus sur la base d’une lointaine et vague Samsung mais sur celle, bien plus proche de nous, du Nissan X-Trail. Renault évite les erreurs du passé et enrobe le tout d’une silhouette gentiment agressive, plaisante et qui fait presque oublier les dimensions : 4,67 m de long, 1,84 m de large et 1,68 m de haut.

A notre droite, nous avons le Peugeot 5008. Un véhicule jadis très orienté vers les familles qui s’est émancipé avec cette dernière génération pour afficher un air plus SUV mais aussi, très avant-gardiste ! Que l’on aime ou pas le nouveau style de la maison sochalienne, il faut lui reconnaître une sacrée audace ! Les dimensions quasi identiques à celles du Koleos (4,64 m de long, 1,84 m de large et 1,65 m de haut) entrainent une allure plus bancale que celle du petit frère 3008.

Habitabilité/Modularité : Avantage Peugeot

Ici, autant le dire tout de go, il n’y a pas match. En dépit de longueurs très similaires, le Peugeot 5008 enterre son rival ! Il faut dire que son passé de monovolume lui a appris les bonnes manières pour accueillir les passagers : banquette présentant trois sièges indépendants au deuxième rang, troisième rangée de sièges optionnelle pour en faire une 7 places, volume de coffre énorme de 780 litres, siège avant repliable en portefeuille et mille-et-une astuces dans l’habitacle pour ranger vos menues affaires.

En face, chez Renault, on s’affirme davantage comme un SUV, quitte à négliger ces aspects : aucune troisième rangée au programme, banquette arrière en deux parties seulement, coffre de 565 litres au seuil trop élevé et modularité relativement limitée.

Finition/Ambiance : Avantage Peugeot

Côté ambiance, il faudra choisir votre camp : chez Renault, les assemblages sont soignés, les plastiques honnêtes et la présentation plutôt classique, à l’exception de l’écran multimédia spectaculairement disposé de manière verticale. La Peugeot mise nettement plus sur l’originalité, ce qui est suffisamment rare de nos jours que pour être signalé : la présentation du cockpit impose une position de conduite très particulière… Mais les matériaux choisis et l’ambiance futuriste (instrumentation digitale, notamment) font clairement basculer la balance de son côté !

Comportement routier/confort : Avantage Peugeot

Tant Renault que Peugeot sont réputés pour la qualité de leurs châssis. Mais il nous faut admettre qu’une fois de plus, la marque au lion s’en sort avec un léger avantage : plus dynamique, le SUV sochalien filtre également mieux les aspérités de la route que son rival. Celui-ci présente un comportement principalement axé sur le confort, mais qui souffre un peu de quelques défauts de filtrage avec les plus grandes jantes… Saluons également la meilleure insonorisation du bloc HDi 180, par rapport au plus rugueux dCi 175. Mais dans les deux cas, le moteur se fait un brin trop présent en accélération.

Hors des sentiers battus : Avantage Renault

Si un SUV n’est pas pour vous qu’un simple moyen de vous affirmer socialement vis-à-vis de vos voisins, mais également un véhicule pour traverser les sentiers les plus reculés, alors le Renault est le seul choix valide. En effet, non seulement profite-t-il de toute l’expertise de Nissan en la matière (et pour cause) mais en plus, il est le seul à proposer une transmission intégrale ! En face, le 5008 n’a que son contrôle de traction intelligent à lui opposer. Un système qui fait illusion en conduite « tout-chemin » mais qui ne peut prétendre à l’efficacité d’une vraie transmission à 4 roues motrices.

Performances : Avantage Peugeot

Nous avons retenu les versions haut de gamme pour ce comparatif, aux puissances parfaitement comparables : le bloc 2 litres HDi de la Peugeot affiche 180 chevaux et un couple de 400 Nm, contre 175 chevaux et 380 Nm au bloc dCi de la Renault. Des différences minimes sur papier, mais qui sont accentuées dans les faits par une différence de 200 kg entre les deux modèles, à l’avantage du 5008 ! Oui, encore lui !

Pourtant, face au chrono, le 5008 n’arrive pas vraiment à faire la différence, signant une vitesse de pointe un brin supérieure (208 contre 201 km/h) et un 0 à 100 km/h à peine plus rapide (9,1 contre 9,5 secondes). Et de fait, d’expérience, nous pouvons vous affirmer que c’est avec les plus petits moteurs (notamment le 1.2 Puretech) que le 5008 se fait le plus percutant ! Avantage à Peugeot, mais l’écart est réduit…

Budget : Avantage Peugeot

Si en prix d’attaque, le 5008 peut paraître plus attractif que le Koleos (à partir de 30.949 € en finition Allure HDi 115 contre 32.150 € en finition Zen dCi 130), la Peugeot réclame des suppléments pour des équipements qui sont rapidement de série sur la Renault, comme les phares LED, l’intérieur cuir, voire les sièges chauffants. Au total, le Koleos peut même paraître meilleur marché ! Hélas, ce dernier souffre d’une consommation bien supérieure : 8,6 l/100 km de moyenne pour notre exemplaire dCi 175, contre un 7,2 l/100 km pour le 5008. Rappelons que si tous deux sont disponibles avec une boîte auto bien agréable avec ces moteurs, la transmission intégrale n’est réservé qu’au modèle au losange, ce qui pénalise la consommation…

Conclusion : Avantage Peugeot

Oui, en effet, c’est une écrasante victoire pour le 5008. Nettement plus moderne, notamment dans sa conception et sa présentation, le Peugeot 5008 est à la fois plus sportif, plus confortable, plus pratique et plus économique à l’usage que son rival. Le Koleos, maltraité par une concurrente aussi douée, ne peut lui opposer que ses vraies compétences en tout terrain grâce à sa transmission intégrale et un look qui polarisera sans doute moins les avis.





Articles liés

À la une

Occasions PEUGEOT 5008


Occasions RENAULT KOLEOS

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.