Lotus, désormais chapeauté par Volvo ?

Geely, le propriétaire chinois de Volvo, prend une part minoritaire dans les actions du groupe malais Proton, mais devient actionnaire principal du constructeur britannique Lotus. La marque spécialisée dans les sportives est depuis 1996, entre les mains du groupe malais. Les Chinois veulent insuffler une énergie nouvelle en Lotus et utiliser le savoir-faire de cette marque pour pénétrer sur les principaux marchés du Sud-Est asiatique.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ