A Zuffenhausen, ils veulent entamer la révolution électrique. Pas encore avec la 911, mais avec la Mission E entièrement électrique, qui doit faire trembler Tesla ! En attendant, la sportivité et les carburants alternatifs trouvent leur point culminant chez Porsche avec cette Panamera Turbo S E-Hybrid Sport Turismo. A vos souhaits...

Wim Bervoets
09/03/2018
4,1
Score VROOM
5
4,5
4
3
4
5
3,5
4

Points positifs et négatifs

  • Compromis confort/tenue de route exceptionnel
  • Finition de qualité
  • Performances météoriques
  • Léger manque de sensations
  • Poids et encombrement de ce genre de machine
  • Tarif salé

Bien sûr, la Panamera, vous savez ce que c’est. Le coupé à cinq portes de Porsche en est à sa deuxième génération et se veut plus 911 que jamais. Sa version la plus puissante est la Turbo, à moins que vous ne combiniez ce V8 4.0 l de 550 ch avec un moteur électrique. Après, vous pouvez ajouter un autre "S" à l'inscription et même le suffixe "E-Hybrid". Et le modèle Sport Turismo ? C'est l'interprétation Porsche du break de chasse.

Un style musclé

La Sport Turismo a fait ses débuts l'an dernier à Genève. A partir du montant B, elle se présente comme une Porsche différente de la Panamera classique. À l'arrière, elle a des épaules plus larges, le hayon a un seuil de chargement plus bas et le volume du coffre augmente : de 500 litres dans une Panamera ordinaire, on passe à 520 litres dans la Sport Turismo. A cause des batteries, il en reste 425 litres de cette E-Hybrid. La longueur reste inchangée avec un peu plus de 5 mètres.

À l'intérieur, le tableau de bord est dominé par un écran d'infodivertissement de 12,3 pouces et une console centrale qui promet une commande haptique, ainsi qu’un grand écran tactile. Le « Porsche Advanced Cockpit » propose toujours le compte-tours au centre de l’instrumentation, mais on y trouve aussi des renseignements complémentaires sur le groupe motopropulseur hybride. Il faut s'y habituer, mais on finit rapidement par s’y faire... La qualité de finition est impeccable, tout comme l’habitabilité. La Sport Turismo est la première Panamera avec une troisième place (inutilisable en pratique) sur la banquette arrière, bien que vous puissiez toujours commander deux sièges séparés.

La Panamera Turbo Sport Turismo accuse 2 tonnes à sec, ce qui n’est pas léger, et à cela, l'E-Hybrid ajoute pas moins de 290 kg ! Comprenez que la Panamera Turbo S E-Hybrid Sport Turismo pèse facilement ses 2,4 tonnes... Mais Porsche ne serait pas Porsche si les abréviations s’arrêtaient là. Allez, on y va : on retrouve les PTM (Porsche Traction Management, transmission intégrale adaptative), PDCC Sport (Porsche Dynamic Chassis Control, barres anti-roulis adaptatives), PTV Plus (Porsche Torque Vectoring, blocage de différentiel), PASM (Porsche Active Suspension Management, suspension pneumatique adaptative avec trois sphères), PCCB (Porsche Ceramic Composite Brakes, des disques de frein en carbone céramique) et enfin, PAA (Porsche Active Aerodynamics avec, entre autres, un aileron arrière actif qui produit un plus grand appui).

Le banc d'essai

En quoi consiste le groupe motopropulseur hybride ? Aux 550 ch et 770 Nm fournis par le V8 4.0 biturbo de la version Turbo «normale», Porsche a relié un moteur électrique de 136 ch. Le résultat : une puissance et un couple combinés de 680 ch et 850 Nm, pour un sprint jusqu’à 100 km/h en 3,4 secondes et une vitesse maximale de 310 km/h. Sur le mode entièrement électrique, il faut 6,1 secondes pour le même exercice et la vitesse maximale est alors limitée à 140 km/h. En théorie, l’autonomie électrique est limitée à 49 kilomètres. La charge de la batterie de 14,1 kWh dure de 2,4 à 6 heures.

Vous ne serez pas surpris en apprenant que cette Turbo S E-Hybrid détale comme un boulet de canon dès les starting-blocks… Non seulement au démarrage, mais aussi en reprises. Poussez les gaz et la Porsche attend un bref instant, comme si elle voulait vérifier par politesse si vous êtes sûr de vos intentions. La boîte PDK à 8 rapports rétrograde et la Sport Turismo pousse avec une force impressionnante dans votre dos. La poussée reste toujours linéaire ! Le V8 chante avec une voix de baryton, mais on aurait aimé plus de sensations.

Curieusement, la masse colossale ne provoque aucun problème dans les virages. L'essieu arrière directionnel et les larges roues arrière y sont bien sûr pour quelque chose, mais toute l’habituelle sorcellerie électronique déploie également sa magie. Si vous poussez la Turbo S E-Hybrid dans les virages, elle ne prendra aucun roulis, l'équilibre sera imperturbable et l’efficacité générale vous semblera phénoménale. Si vous mettez cette Panamera dans le décor, vous à un excès de confiance. Bon à savoir, le filtrage est tolérant, même en conduite sportive et avec des jantes de 21 pouces.

Les équipements

Le « Porsche Communication Management Infotainment » livré de série est très complet : il intègre la navigation, l'intégration des smartphones avec Apple CarPlay, les services connectés et un accès Internet, les systèmes de surveillance pour suivre votre Sport Turismo à distance et ainsi de suite. En outre, il y a deux écrans dans la banquette arrière qui peuvent servir de tablettes, ainsi que des systèmes audio développés par Bose ou Burmester.

L'arsenal sécuritaire se compose d'un régulateur de vitesse adaptatif avec assistance au maintien de voie, d'un avertissement d'angle mort et de la reconnaissance des panneaux de signalisation, etc. De plus, nous retrouvons en option un assistant de vision nocturne et un système Innodrive utilisant les données de navigation et les données des capteurs et radars, pour « lire » la route à trois kilomètres et qui fait rouler la voiture le plus efficacement possible par rapport à son environnement, lorsque le régulateur de vitesse actif est enclenché.

L'addition

Accrochez-vous. La Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid Sport Turismo coûte 193.454,80 euros. C'est près de 80.000 € de plus que la Panamera 4 E-Hybrid Sport Turismo de 462 ch et environ 30.000 € de plus que la Turbo Sport Turismo. En échange, le châssis ultra sophistiqué est de série et l'équipement est standard aux normes allemandes, c’est à dire généreux. Chers indépendants, sachez que la Turbo S E-Hybrid a des émissions de CO2 de 69 g/km, ce qui signifie que la Porsche ne bénéficie plus de tous les régimes fiscaux.

En parlant de consommation : Porsche annonce une moyenne de 3,0 l/100 km. En pratique, tout dépend bien sûr de la fréquence à laquelle vous chargez et de la distance parcourue. Cette moyenne n'est pas irréaliste sur les courts trajets quotidiens. Si vous conduisez plus, rechargez moins ou si vous le faites pendant la conduite (cette E-Hybrid a une fonction « E-Charge ») et passerez doucement la barre des 10 l/100 km. Pour rappel : vous conduisez la berline la plus puissante sur le marché et elle a un V8...

Le verdict

La Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid Sport Turismo est-elle une vraie écolo ou une échappatoire fiscale ? Ni l’une, ni l’autre : elle est une vitrine en mouvement qui montre le savoir-faire de Porsche en matière de châssis et d’hybridation. Un échauffement, pour ainsi dire, avant la Mission E qui sera toute électrique. Les Allemands prouvent qu'ils peuvent combiner des performances de sportive et des aspects écologiques dans un ensemble attrayant. Avec un solide prix, il est vrai…

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.